Les 4e6 à la Turbine – Projet Arts et Sciences

les 4e6 ont été voir l’exposition Clock, les horloges du vivant à la Turbine
Différentes thématiques sont proposées: les rythmes chez les animaux, chez les végétaux, chez l’humain et les rythmes du sommeil. Chaque thème est organisé en petits ateliers interactifs que les élèves ont bien apprécié !
Un jeu collaboratif sur les rythmes de migrations de quelques animaux, ce jeu a eu beaucoup de succès!
Ecouter le rythme de son coeur
Les rythmes des végétaux: quel fruit mange t-on en quelle saison?
Décédé en 2011, Opalka laisse derrière lui une œuvre inachevée, a priori hermétique et pourtant ô combien symbolique de l’effacement progressif de la vie humaine au regard de l’éternité. Son choix chromatique binaire se superpose parfaitement à la dichotomie vie/mort de tout être et parvient à synthétiser matériellement (et presque mathématiquement) l’abstraction du temps qui passe, impossible à saisir et pourtant profondément palpable

A million Times est une installation cinétique qui met en scène des centaines d’horloges dans un ballet hypnotique et on pourrait passer des heures à l’observer passer le temps
Pas moins de 288 horloges disposées sur un tableau de 344cm x 180cm ont été nécessaire pour la conception de cette installation du studio de design suédois Humans since 1982.

Chrono Shredder (2007) de Susanna Hertrich, artiste résidant à Berlin. Elle a imaginé un dispositif, à la fois calendrier et horloge, qui subit une impulsion toutes les 3 minutes, détruisant progressivement le jour présent pour afficher le nouveau, condamné au même traitement. Les jours détruits s’empilent au bas de la structure, symbolisant le passage du temps et l’impossibilité du retour en arrière (l’aspect irrécupérable du papier déchiqueté).

A la veille de l’an 2000, Gianni Motti a réalisé et enclenché « Big Crunch Clock », une horloge digitale à vingt chiffres : cinq milliards d’années calculées au dixième de seconde. L’œuvre fait le compte à rebours du temps qui sépare le soleil de son explosion (le « big crunch »).
Une autre version, monumentale, est installée au Palais de Tokyo depuis 1999. 

Auteur de l’article : Céline Montagne